Serpentine 2025

img

Serpentine 2025: un transport collectif autonome et individualisé

Porteur(s) du projet: Pierre De Coninck (Université de Montréal)

Développé à partir des années 80 en Suisse, le système Serpentine est un réseau de véhicules électriques qui se déplacent sans conducteur sur un trajet choisi par l’usager. Ces véhicules sont alimentés par induction à partir d’une voie active enfouie dans la chaussée. Il n’y a donc pas de contact direct avec le véhicule. Ils peuvent transporter des personnes ou de la marchandise sur des trajets déterminés. Cette technologie est au point et présente des avantages incontestables par rapport à d’autres types de transport en commun (véhicule à la demande, sans horaire fixe, trajet le plus court jusqu’à destination, etc.) et a fait l’objet de projet de démonstration à l’échelle réelle dans les années 2000 (Lausanne, Suisse). Toutefois, le système Serpentine n’a jamais réussi à atteindre le niveau de mise en opération dans une ville, entre autres, en raison des contraintes légales ou décisions politiques.

Objectifs

L’objectif de ce projet est d'étudier les conditions nécessaires pour faire émerger une industrie des serpentines au Québec. Le projet global s’inscrit dans une volonté de mettre de l’avant ce type de transport dans un contexte de développement du transport avancé et de la politique québécoise en matière de mobilité durable afin d’arrimer les attentes tant environnementales (énergie propre), sociales (satisfaction des usagers par une mobilité collective individualisée) et économiques (développement d’un savoir-faire québécois). Le campus de l'Université de Montréal et les secteurs urbains mal desservis par le transport en commun sont des exemples de zones d’opérationnalisation envisagées.

Pour connaitre davantage cette innovation, écoutez la vidéo des Fonds de recherche du Québec (FRQSC).